cnam_banner

Le Centre National des Arts de la Marionnette est une institution artistique dotée de l’autonomie administrative et financière sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine.

La création du Centre National des Arts de la Marionnette survenue le 27 mars 1993 sur décision du Président de la République vient couronner l’itinéraire de l’ex Troupe de Théâtre de la Marionnette de Tunis fondée en 1976 grâce aux efforts d’une élite d’artistes marionnettistes convaincus du rôle primordial que cet art peut jouer en tant qu’expression culturelle et comme étant un vecteur ludique et éducatif privilégié.

Depuis sa création, le C.N.A.M. s’est attelé à des tâches essentielles : créer, produire et diffuser un produit de qualité qui a pu être en adéquation avec l’évolution des besoins et attentes du jeune public.

Par ailleurs le C.N.A.M. participe à travers ses propres créations à l’élaboration d’une esthétique spécifique inspirée du patrimoine culturel tunisien, tout en étant ouverte sur les expériences mondiales les plus en vue dans le domaine.

Le centre national est une institution à caractère référentiel.

Il joue un rôle de premier ordre dans l’animation de la vie théâtrale en général et de propagateur d’une culture de réception des arts de la marionnette auprès de tous les publics, que ce soit les marionnettes destinées aux enfants ou bien celles destinées aux adultes. Le Centre incarne aussi un rôle important celui d’instruire les nouvelles générations et de cultiver leurs dons dans le domaine des arts de la marionnette par le biais de la formation, le recyclage, la recherche et l’expérimentation à la lumière des changements survenus dans le paysage des nouvelles techniques et les nouveaux moyens d’expression.

L’un des rôles fondamentaux du centre consiste à soutenir la culture théâtrale marionnettiste chez l’enfant et à promouvoir son imagination selon les différentes étapes de sa croissance afin de  l’aider à s’accomplir et à accomplir son monde rêvé, son monde humain.

Pour ce faire, le Centre assoit son activité sur quatre volets fondamentaux :

La production :

La production représente le point de convergence de tous les axes de travail du centre, elle est la matrice principale de toutes les activités et le point de jonction de toutes les compétences dans le domaine des arts de la marionnette. Celles-ci adhérent aux créations qui se réalisent à partir des choix de textes en collaborant avec les écrivains connaisseurs des techniques marionnettistes  afin de mettre au point des textes et des dialogues spécifiques à cet art différent des autres genres de théâtre. Le centre œuvre aussi dans le but d’assurer les expertises et expériences afin de développer ce domaine sur des bases solides et efficientes.

La formation :

La formation va de pair avec la production et les ateliers d’apprentissage s’articulent souvent autour des projets de spectacles, y sont conviés de ressortissants de l’Institut Supérieur d’Art Dramatique, de l’Ecole des Beaux-Arts et un certain nombre d’amateurs de la marionnette. Ces collaborations sous-forme de stages sont organisées soit dans l’enceinte même du Centre soit à l’intérieur du pays et ce, une ou deux fois par an selon les besoins. Ces cycles d’apprentissage peuvent parfois faire appel à des spécialistes étrangers dans le but de faire bénéficier les participants de l’expérience des autres cultures dans le domaine de l’art de la marionnette.

Ces sessions ont abouti sans conteste à des résultats plus que probants quant à l’évolution des techniques de fabrication et des genres de marionnette ce qui a parmi une multitude d’expressions qui sortent des sentiers battus, ce qui est le propre de la création artistique. Il va sans dire que le renouvellement du produit artistique renouvelle le public.

L’animation :

L’animation est organiquement liée à la recherche approfondie effectuée dans les ateliers de jeu dramatique et à la sensibilisation des enfants afin d’amplifier leurs capacités expressives et de les pousser à inventer à travers ce qui se présente dans les arts de la marionnette comme moyen artistique et esthétique. Le Centre organise des journées d’animation dans différentes régions du pays : « Les journées du centre national de l’art de la marionnette », une manifestation qui comprend des expositions de marionnettes, des représentations, des ateliers de fabrication de marionnettes, et des séances d’animation. En se déroulant dans toutes les régions, ces sessions d’animation contribuent à l’amélioration des créations dramatiques et permettent aux jeunes créateurs de percevoir l’importance de la marionnette.

Promotion :

Le centre diffuse ses créations et les propage à l’intérieur du pays selon un calendrier qui détermine les tournées en couvrant toutes les régions du pays avec la possibilité de lier cette opération à des programmes d’animation au sein des écoles et des lycées en collaboration avec les institutions économiques et sociales de la place.

X